Nos Amis les Animaux

Partager l'amour des animaux, le respect de l'environnement, échange
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» mes quatre minous
Sam 8 Déc - 12:11 par lolote

» bonjour
Sam 8 Déc - 12:01 par lolote

» quelques photos de chatons devenus adultes
Sam 30 Juin - 8:43 par filou

» c'est horrible !!!
Ven 29 Juin - 23:27 par filou

» Une petite nouvelle
Ven 29 Juin - 23:21 par filou

» Bonjour ! moi c'est maëlle
Ven 29 Juin - 23:17 par filou

» Agir pour améliorer notre monde.
Mer 30 Mai - 14:01 par vivelebonheur

» fibrosarcome
Ven 25 Mai - 22:04 par Quesalva

» présentation
Ven 25 Mai - 21:49 par Quesalva

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Allez visiter ces liens, ils sont tous à découvrir!
Le Coin des Amis un site à découvrir! Allez le consulter!
Le Berger Allemandun forum pour les passionnés des Berger Allemand.
Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 La nostalgie de l'espérance de JEANNETTE COLOMBEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 44
Localisation : dans le Cher (18)
Emploi : Emploi Vie Scolaire
Loisirs : lecture-animaux
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: La nostalgie de l'espérance de JEANNETTE COLOMBEL   Mar 14 Aoû - 16:19

En 1940, ils avaient vingt ans et ils s'étaient aimés dans l'ombre.
Amour secret et menacé : Nelly était mariée, Jean avait rejoint le maquis, l'un et l'autre se battaient contre l'occupant.

En 1944, la Libération, le dernier hiver de guerre dans Lyon dévasté, l'engagement au Parti communiste qu'ils avaient rejoint dans la Résistance.
Absolu.
Indiscuté.

Parce que la misère est là, le rationnement et la faim, la corruption des uns, le travail harassant des autres.

Jean et Nelly sont sur tous les fronts - d'abord à Lyon, puis à Paris - lui dans la presse, elle dans les mouvements de femmes, au porte à porte, sur les marchés.

C'est en même temps les retrouvailles avec les enfants nés sous l'Occupation, la naissance d'une petite fille qui demande tous leurs soins.
Menaces et angoisses, rires et tendresse, amour éperdu et péripéties personnelles se mêlent à l'urgence des luttes : terribles grèves de 1947, Appel de Stockholm pour la paix, refus de la guerre d'Indochine.

Dans cette vie protéiforme, ils rencontrent Mathilde Gabriel-Péri et Paul Eluard ; Edouard Herriot et Maurice Thorez ; ils travaillent avec Yves Farge, Jean Kanapa, Jeannette Vermeersch, Marie-Claude Vaillant-Couturier, mais aussi le Professeur Robert Debré et Monseigneur Pézeril...



Furent-ils immensément naïfs dans leur confiance envers le Parti communiste, Staline et l'URSS ?
Peut-être.
Ne voyaient-ils, comme le pressent Jean quand l'enfermement idéologique se fait plus pesant, qu'une " moitié du monde" ?
Sans doute.
Mais, après tant de désabusements, qui n'aurait, au fond de la mémoire, La nostalgie de l'espérance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star.activebb.net
 
La nostalgie de l'espérance de JEANNETTE COLOMBEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jeannette
» un peu de nostalgie...
» JEANNETTE femelle tigrée grise 1 an ECOLE DU CHAT DE CAEN (1
» Un peu de nostalgie.
» Nostalgie mes fleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Amis les Animaux :: Partageons nos lectures :: Romans-
Sauter vers: